filtrer

Comment prendre les mesures de mon escalier ?

Comment prendre les mesures de mon escalier ?

12 octobre 2021

Vous souhaitez installer un escalier à votre domicile ? Première étape, prendre les mesures de votre futur escalier. Ne laissez rien au hasard ! Hauteur, largeur, profondeur, Bob le menuisier vous explique aujourd’hui comment calculer les dimensions d’un escalier en déjouant les pièges les plus classiques.
Pour calculer les dimensions d’un escalier, mesurez la hauteur de sol fini à sol fini entre deux niveaux. Calculez ensuite la hauteur et la profondeur des marches pour obtenir le degré d’inclinaison et le reculement de l’escalier.
Niveau de difficulté : 2/5
Nombre de personnes nécessaire : 1
Temps nécessaire : 3 heures
Outils nécessaires :

  • Un mètre ;
  • Une règle de maçon ;
  • Une équerre ;
  • Une échelle ;
  • Une calculatrice.

Comment prendre les mesures de l’espace de votre escalier ?

Déterminer les mesures d’un escalier se fait en deux temps. Première étape, mesurer l’espace disponible pour accueillir l’escalier. Deuxième étape, calculer les dimensions de l’escalier lui-même. Concentrons-nous pour le moment sur la première étape.

Quels sont les éléments à mesurer ?

Pour calculer les dimensions de votre escalier, il vous faudra prendre les mesures des éléments suivants :

  • La trémie (ouverture dans le plafond) ;
  • La largeur de l’escalier ;
  • La hauteur entre 2 niveaux ;
  • L’espace disponible au sol (reculement).

Ces mesures vous permettront de vous assurer que vous disposez bien d’un espace suffisant pour accueillir un escalier. Elles vous aideront également à ajuster les dimensions de votre escalier pour qu’il s’adapte à votre espace.

Les éléments sur lesquels vous devez être attentif

La trémie correspond à l’ouverture dans le plafond. Pensez à en mesurer la largeur, mais aussi la longueur.
Lorsque vous déterminez la largeur de votre escalier, faites-le limon compris. Cette épaisseur ne doit pas être oubliée au risque de fausser les mesures !
La hauteur entre 2 niveaux se fait de sol fini à sol fini. Attention en effet à ne pas prendre la mesure du sol au plafond. Prenez ainsi en compte l’épaisseur du sol.
Enfin, pensez à noter tous les éléments présents dans le champ de l’escalier qu’il faudra contourner : fenêtre ou porte qui s’ouvrent vers l’escalier par exemple.

Quelles sont les bonnes dimensions pour un escalier ?

Les dimensions d’un escalier ne se déterminent pas au hasard. Ainsi, lorsque vous souhaitez calculer les mesures de votre futur escalier, vous devez impérativement connaître certaines règles élémentaires.
Pour que votre escalier soit confortable à l’usage, mais aussi sécurisé, des dimensions classiques sont ainsi à respecter, aussi bien pour la hauteur des marches que la largeur de l’escalier.

Dimension des marches :

  • Hauteur : de 12 à 20 cm ;
  • Hauteur idéale : 17 cm ;
  • Profondeur ou giron : de 24 à 35 cm ;
  • Profondeur idéale : 25 cm.

Inclinaison de l’escalier :

  • Recommandée : de 25° à 45° ;
  • Idéale : de 25° à 35°.

Largeur de l’escalier :

  • Minimum recommandé : 60 cm ;
  • Idéal : 90 cm.

En se rapprochant de ces chiffres « parfaits », vous allez pouvoir calculer les dimensions de votre escalier. En connaissant la hauteur idéale pour chaque marche et en la rapportant à la hauteur entre les deux niveaux que vous souhaitez relier, vous parviendrez par exemple à déterminer le nombre de marches nécessaire pour votre escalier.

Quels calculs pour obtenir les dimensions de votre escalier ?

Après avoir pris les mesures de l’espace disponible pour votre escalier, place à l’étape 2 ! En prenant en compte les dimensions standards précédemment mentionnées et les chiffres obtenus lors de votre prise de mesure, calculez désormais les dimensions idéales de votre escalier.

Calcul de la hauteur des marches

Pour déterminer la hauteur des marches de votre escalier, faites le calcul suivant :
Hauteur / nombre de marches souhaité = hauteur des marches.
Vous l’aurez compris, le chiffre obtenu doit se rapprocher au maximum de 17 cm.

Calcul du reculement

Le reculement se calcule de la sorte :
Nombre de marches x profondeur (ou giron) d’une marche = reculement.
Là encore, la profondeur idéale recommandée vous aidera à calculer rapidement le reculement à prévoir. S’il ne correspond pas à l’espace disponible mesuré pour le reculement, il vous faudra alors jouer sur la pente et la hauteur de marche pour « caser » votre escalier.

Le calcul final infaillible

Bien connu des architectes, un calcul simple vous aidera à savoir si les dimensions de votre escalier sont les bonnes. Le voici :
2 x hauteur de marche + 1 giron = 60 à 65 cm.
Si vous vous trouvez dans une fourchette comprise entre 60 et 65 cm, c’est très bien. Vous visez la perfection ? Cherchez à atteindre le nombre d’or : le 63 !
Sachez que si vous souhaitez simplement réduire le grincement de votre escalier sans le remplacer complètement, vous pouvez consulter notre tutoriel ici.

Tags : Escalier